Impact pour le référencement des changements de Régions / Villes

Changement des habitudes de recherche

Il y a quelques mois, depuis même un an, la liste des communes de France et les noms des régions ont changé. En effet en 2016 la liste des communes et des régions françaises ont changé suite à une réforme de simplification. En référencement dans certaines activités (les agences immobilières, les plombiers, les serruriers …etc. ), la localisation a une place importante. Une étude est sortie pour comparer les recherches avec certaines activités couplées avec les nouvelles appellations et les anciennes.

Les détails de l’étude

Ici je ne vais pas publier toute l’étude mais parler des grandes lignes. Les activités dépendant de la localité sont nombreuses (plus de 8600) comme les agences immobilières, les serruriers, les cuisinistes [..ect]. Les changements effectués par l’état Français c’est une chose mais qu’en est il du comportement des gens ? C’est dans ce but que l’étude a été menée. Pour avoir assez de recul, l’étude a duré un an sur toutes les activités et dans plusieurs régions/villes.

Observations et résultats de l’étude pour le référencement

Comme l’on pouvait s’y attendre les internautes ne se servent pas des nouvelles dénominations mais encore des anciennes (que ce soit pour les villes ou pour les régions). De plus l’étude met bien en évidence certains faits connus comme le fait que les noms de communes « longs » sont simplifiés. L’exemple le plus parlant est « Cherbourg » qui est plus recherché que la dénomination « Cherboug Octeville » qui est maintenant devenue « Cherbourg en Contentin ».
Il en va de même pour le regroupement de commune qui donne un nom long. La grande majorité du temps le regroupement de commune sera recherché sous le nom de la plus grande commune et les autres parties du nom seront « oubliées ». Il en va de même pour les anciennes communes qui ont fusionné pour donner un nouveau nom, les recherches se focalisent sur la plus grande des anciennes villes.

Sans surprise on observe une augmentation des habitudes de recherche sur des activités liées aux nouvelles régions, cependant, la bascule est encore loin d’être faite, les volumes de recherche étant encore très faibles.

Que faire au niveau du référencement ?

Quelles conclusions pouvons nous tirer de cette étude ? Je pense qu’il est fortement recommandé de continuer à utiliser les anciennes appellations pour le contenu tout en mettant par moment les nouvelles pour préparer la transition.

Il va falloir faire du cas par cas pour chaque région / ville. Les habitudes de recherche font partie des facteurs que se doit de surveiller un chargé de référencement et donc prévoir et anticiper. Si vous avez déjà un référencement solide sur les anciennes appellations il est toujours bon de prévoir et commencer à fortifier les nouvelles sans pour autant relâcher les efforts sur les anciennes. Le choix de l’emploi d’un nom de ville lors d’une fusion nécessite donc de bien connaître sa cible et de savoir évaluer la taille et l’influence des anciennes communes.

Aucun commentaire jusqu'à présent.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *